Jellyfishhher, un grade à la portée de tous

Il y a mille et une façons d’être engagé pour réduire les déchets dans le monde.


Vous en êtes peut-être déjà un dans votre quotidien, ou peut-être manquez-vous d’idées pour pouvoir rejoindre cette communauté.


Regardons ensemble des actions anti déchets, qui peuvent vous inspirer :


AGIR PAR SA CONSOMMATION :


La manière de consommer au quotidien a un impact sur la quantité de déchets générée. Certains comportements permettent ainsi de la diminuer considérablement.



Réduire ses déchets alimentaires :


De plus en plus d’enseignes de la grande distribution proposent des denrées en vrac. Riz, pâtes, fruits, légumes… la liste s’allonge de plus en plus. Certaines se sont même spécialisées dans le Vrac (mais les prix y sont globalement plus élevés et les choix plus réduits que dans les grandes enseignes).


L’emploi de sacs réutilisables pour transporter ses courses est une action simple pour réduire ses déchets. Si vous n’avez pas le choix, préférez les sacs en papier à ceux en plastique.


Privilégiez l’eau du robinet à celle en bouteille. Elle ne génère pas de plastique ce qui fait, entre autres choses, qu’elle a un impact environnemental jusqu’à 1 000 fois supérieur à celui de l'eau du robinet.


Les eaux en bouteille et du robinet sont de qualité similaire grâce aux réglementations sanitaires françaises. Mais pour ce qui est des micro-plastiques c’est une autre histoire puisque les eaux en bouteille sont en moyenne deux fois plus chargées de ces particules.

L’eau du robinet est par ailleurs 100 à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille.


Conseil : Si ce qui vous dérange chez l’eau du robinet c’est le goût, vous pouvez le neutraliser en laissant s’aérer l’eau dans une contenant pendant quelques heures, au frigo par exemple ou vous rapprocher de fabricant de fontaine à eau de robinet.



Consommer du seconde main ou du reconditionné :


Les habits sont la deuxième source de pollution mondiale. En tête de gondole, la fast fashion, ces habits de qualité médiocre produits à très bas prix, de manière extrêmement polluante et destinés à être très peu portés.

À l’opposé de cette pratique, les habits durable (en matériaux recyclés, upcyclés, ou produit de manière plus écologique, avec une résistance plus importante, en France la marque Asphalte en est un bon exemple) et le seconde main (l’achat d’habit en bon voir excellent état mais pas neuf, en friperie par exemple).


Les téléphones sont également une source de pollution importante. Et pour causes: ils sont fragiles et de nouvelles versions sortent chaque année pour pousser à la consommation. Face à cela, essayez de garder votre téléphone le plus longtemps possible.

En cas de nécessité, il existe des marques qui travaillent à la réduction des déchets, comme Fairphone par exemple.

Et si vous ne pouvez pas vous passer de votre marque préférée, les sites comme BackMarket proposent des smartphones de seconde main ainsi que des réductions en échange de votre smartphone défectueux, smart idée non ?



AGIR PAR LE RAMASSAGE DES DECHETS :

En parallèle de la réduction de déchets, le ramassage est évidemment une action très efficace pour lutter contre leur propagation dans la nature. Et là aussi, il y en a pour tous les goûts :


Si vous êtes du genre sociable, organisez vous pour ramasser à plusieurs, que ce soit avec une association ou avec vos amis, votre famille ou encore vos collègues.

Si vous êtes plutôt solitaire, le ramassage individuel est un excellent moyen pour se vider la tête et laisser libre cours à vos pensées. Mais il existe également différentes façons de ramasser les déchets en fonction de vos envies et de votre motivation.




>Ramassage lors d’un clean walk organisé :

Pour les plus engagés, organisez une balade allant d’une dizaine de minutes à pourquoi pas quelques heures, au bord de canal à la plage ou en campagne par exemple. Lors de cette balade, vous pourrez ramasser les déchets que vous croiserez. Afin d’être plus efficace, pensez à vous munir d’un sac et d’un gant.


>Ramassage ponctuel :

Si vous n’avez ni le temps, ni la motivation, commencer en douceur peut être une bonne solution.

Ainsi, vous pouvez simplement commencer par ramasser un seul déchet par jour, pas semaine et s' il le faut par mois. Cela permet d’avoir un impact écologique de long terme tout en supprimant toutes contraintes que vous pourriez ressentir lors d’un ramassage plus long.


>Ramassage sportif :

Envie de prendre l’air, de faire du sport ou de se défouler ? Un JellyBag, un Gant, des chaussures de marche ou de footing et c’est parti ! Quoi de plus efficace que d’allier deux saines pratiques en même temps ? Avec le Plogging, vous pouvez ramasser les quelques déchets présents sur votre circuit sportif habituel. Faire du bien à votre corps ainsi qu’à la planète, pas mal non ?



AGIR PAR LA SENSIBILISATION :

Enfin, vous pouvez ne pas encore avoir l’engagement nécessaire pour réaliser l’une de ces actions. Qu’à cela ne tienne, vous pouvez tout de même en parler autour de vous, sensibiliser le plus de gens possible à cette problématique environnementale qui nous concerne tous. Car en parler, pour bien comprendre les enjeux et les solutions, c’est un pas de plus vers l’action.



Parmi toutes ces petites actions aux grandes conséquences, il y en a forcément une qui vous convient ! Chacun peut agir à son échelle en fonction de ses capacités et de sa motivation ! C’est avec les petits efforts de chacun que les grandes causes se gagnent ! Alors tous ensemble à vous, et à nous, de jouer !



6 vues0 commentaire